« Avec le principe de réunion hebdomadaire, j’ai pris l’habitude de parler public. Aujourd’hui, je suis plus à l’aise. »